Suite à la nomination de Fadéla Amara dans le gouvernement Sarkozy-Fillon, les réactions sont nombreuses. Certains, à gauche, osent avancer l'argument de "l'indépendance" de l'association NPNS pour couvrir la reddition de Fadéla à la droite, voire, laissent entendre qu’il faudrait saluer le courage de Sarkozy qui fait ce qu’aurait du faire la gauche !

 
Heureusement, il y a des militantes loyales dans l’association Ni Putes Ni Soumises, qui savent le lien étroit qui existe entre la ghettoïsation des banlieues, les violences faites aux femmes, et la politique sociale et économique de la droite libérale.

 
En Seine-Saint-Denis, certaines militantes de NPNS n’acceptent pas la manipulation et l’incroyable récupération par Sarkozy du travail militant qu’elles ont accompli depuis des années au nom d’une conception laïque, sociale et républicaine du féminisme.

 
Voici le 1er communiqué de presse du Collectif NPNS en colère, qui est en train de se structurer.

Retour à l'accueil