Ce matin, dans les pages 93 du Parisien, étaient publiées ces deux brèves :


Deux remarques :

- Avec les camarades signataires du communiqué hier, annonçant notre départ du PS, nous ne savions pas être aussi proches de la réalité lorsque nous déclarions : "En Seine-Saint-Denis, cette situation de la gauche du PS est encore plus catastrophique puisqu’elle atteint à peine 10% des voix. (...) nous constatons au niveau départemental que c’est par 90% des voix que la direction sortante se trouve confortée sur ses orientations, notamment dans sa stratégie de désunion de la gauche lors des dernières élections municipales."  Eh bien voilà... on apprend aujourd'hui qu'il n'y aura qu'un seul candidat à la tête de la Fédération 93 : le 1er secrétaire sortant ! Soutenu par tout le monde... Reconduisant du même coup la même équipe et la même orientation. "Rien de plus normal" nous dira-t-on sans doute... C'est le candidat issu de la motion arrivée en tête dans le département. C'est vrai. Et c'est d'ailleurs pour cela que nous expliquons depuis trois jours que pour les mêmes raisons, c'est la motion arrivée en tête au niveau national qui va imposer sa ligne de centre gauche à tout le parti, en dépit des gesticulations de quelques uns...

- J'avoue être toujours dubitatif lorsque je vois comment la presse interprête les positions politiques des responsables de la gauche non conforme aux critères habituels du débat politique pipolisé... ainsi, le communiqué publié hier, et envoyé à la presse se transforme ce matin dans le Parisien en une "confidence" d'un homme "qui a souffert" d'avoir été contrarié par la fédération lors de la dernière cantonale à Montreuil... Gros sous-entendu : s'il avait été investi et élu... aurait-il eu la même attitude ? Je réponds oui ! (voir ici pour celles et ceux qui voudraient savoir ce qui s'est passé...).  Les quatre responsables du PS se transforment en "quatre militants" laissant entendre que notre mouvement se limiterait à nous cinq... Bref...
Pour le reste, ce qui est écrit est juste : nous avons fait 40% des voix à Montreuil sur la motion C, mais nous partons. Et nous partons bel et bien pour nous consacrer à la construction d'une organisation vraiment à gauche, au service d'un peuple qui n'attend que ça, et nous sommes en contact avec beaucoup de monde.




Retour à l'accueil