Hier, samedi, le Parti de Gauche a officiellement et publiquement été fondé ! C'est d'ailleurs une première originalité que nous avons voulu donner à ce parti que de le constituer "à découvert" devant une salle remplie de 3000 participants, tout comme nous agissons à découvert depuis trois semaines, depuis que nous avons décidé de rompre avec un parti socialiste qui n'en finit pas de se perdre - lui - dans les combinaisons d'appareil occultes, tellement éloignées des attentes des gens.


Arrivé dès le matin avec l'équipe d'une vingtaine de militants PG de la Seine-Saint-Denis, et (re)découvrant l'immensité du palais des sports de l'Ile Saint Denis (la dernière fois que j'y étais venu, c'était il y a deux ans pour une triste réunion d'avant la présidentielle...), j'avoue avoir vécu quelques heures d'angoisse : comment remplir cette immensité ?


Mais dès 14h45, un quart d'heure avant l'ouverture du meeting, nous savions que nous avions gagné notre pari : plus de 2000 personnes se pressaient déjà, et sans doute 1000 autres encore sont arrivés au cours de la réunion jusqu'à 18h00. Pour preuve, l'espace réservé aux journalistes, que j'avais moi même contribué à mettre en place avec les camarades, était complètement submergé par la foule obligée de se tenir debout, ne trouvant plus de siège pour s'asseoir (très officiellement, la "jauge" des places assises dans cette salle dépasse les 1700).


Pourquoi tant de détails techniques ? Parce qu'il m'est insupportable de lire et d'entendre depuis 24 heures dans tous les médias le chiffre "d'un millier" avancé pour la seule raison qu'une "journaliste" de l'AFP totalement partiale dans son jugement politique a décrété que le PG ne serait pas capable d'attirer plus de monde !


Pour donner une idée de la salle vide, voici une photo prise le matin...



Puis une autre, à 15h00, à l'ouverture de la réunion...




Bref...


Ce qu'il vaut mieux retenir du meeting d'hier, c'est l'extraordinaire énergie qui a tenu en haleine tous les militants rassemblés pendant 3 heures dans cette salle. Le Parti de Gauche est là ! Et désormais, ce sont des milliers de militants qui vont faire vivre cette force et qui vont changer la donne à gauche.


J'invite mes lecteurs à se précipiter sur le site du Parti de Gauche pour lire, voir et écouter le compte-rendu complet de ce meeting. Et bien sûr je les invite à adhérer à ce parti utile pour toute la gauche, à prendre en main l'outil  politique du changement social.




Retour à l'accueil