Solidarité avec Gérard Filoche, inspecteur du travail mis en examen dans l'exercice de ses fonctions.


Tous les syndicats de l'inspection du travail en sont d'accord : 


- la justice est extrêmement laxiste en matière de droit du travail,
- les employeurs qui ne respectent pas le code du travail restent largement impunis.


Trois procès-verbaux sur quatre de l'inspection du travail sont classés sans suite par le Parquet.

Patrons impunis, inspecteurs du travail poursuivis : paradoxalement, ces trois dernières années, ce sont des contrôleurs et inspecteurs du travail qui se sont vu mis en cause dans l'exercice de leurs fonctions alors que Laurence Parisot a affirmé que "la liberté de penser s'arrête là où commence le Code du travail"' .


Le dernier en date, c'est Gérard Filoche. L'inspecteur du travail est mis en examen pour un prétendu « chantage » vis-à-vis d'un employeur refusant la réintégration dans son poste antérieur d'une salariée de retour de congé maternité et qui a demandé trois fois de suite, à l'égard de cette employée, déléguée syndicale, une autorisation de licenciement.


Si c'est du « chantage » que de menacer dans ce cas un employeur d'un PV, alors toute l'inspection du travail fait du « chantage » sans le savoir !


Comment, alors que le Parquet débordé, manque de moyens au point de classer la majorité des PV de l'inspection du travail, choisit-il de donner suite à une plainte patronale prétendant de façon invraisemblable que Gérard Filoche fasse « entrave à un Comité d'Entreprise » ?


Nous tenons, en de telles circonstances, à exprimer notre totale solidarité avec Gérard Filoche et vous invitons à signer la pétition de soutien.

Retour à l'accueil