Surprise lors du dernier conseil municipal à Montreuil, jeudi 2 avril dernier, lorsque la Sénatrice-Maire Verte Dominique Voynet a demandé à son adjoint à l'insertion de présenter la question n° 20 consacrée à la « mise en conformité avec le droit communautaire » de l'association regroupant les communes de Romainville, Noisy le Sec, Bagnolet et Montreuil pour le Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi (PLIE).

L'adjoint avait prévenu : il s'agissait d'une délibération technique qui ne devait pas faire débat. Et c'est bien ainsi, avec l'application méticuleuse qui caractérise si souvent le bon-élu-local-qui-maîtrise-son-dossier, qu'il s'est attaché à en expliquer les détails. C'est d'ailleurs ainsi que Madame la Sénatrice-Maire aime que sa majorité municipale composée aux deux tiers d'élus « sans étiquettes » travaille : techniquement et surtout « sans esprit partisan ».

 

Lire la suite sur le site national du Parti de Gauche...

Retour à l'accueil